A ceux qui utilisent encore le Comic Sans MS

Comic Sans MS fait partie des polices les plus utilisées et c’est sûrement celle qui est aussi la plus controversée. Mais savez-vous pourquoi nous déconseillons son utilisation ? Quelques éléments de réponses.

Carte de visite Beyond Orléans

Une police inspirée des comics

L’automne arrive et nous nous sommes replongés dans une série de relecture de nos comics préférés comme The Dark Knight Returns ou encore The Killing Joke. Savez-vous que les caractères des bulles de BD ont donnés naissance à la police de caractère Comic Sans MS ?

Tout commence alors que Vincent Connare, typographe chez Microsoft, travaillait à rendre logique visuellement les réponses d’un programme informatique nommé Rover. Les bulles de textes servant de réponses faisaient jusqu’alors trop sérieuses. Il a alors eu l’idée de s’inspirer justement du comic (d’où son nom).

« J’ai regardé dans des romans graphiques, comme “Watchmen” et “Dark Knight Returns”. J’aurais pu scanner des planches et recopier les lettres, mais cela ne me paraissait pas très éthique. À la place, j’ai regardé plusieurs lettres, et j’ai essayé de les reproduire à l’écran. Il n’y avait pas de croquis, pas d’études. J’ai simplement dessiné avec ma souris, et j’effaçais au fur et à mesure ce qui n’allait pas. »

Bien que la police soit prête trop tard pour être intégrée dans le programme, elle sera utilisée en interne chez Microsoft (pour rendre les e-mails plus joyeux) puis intégrée dans Windows 95. 

Une police de caractères mal utilisée

A la base pour nous, et nous précisons que nous ne sommes pas typographes, Comic Sans MS est une bonne police…mais pour être utilisée dans son environnement. C’est-à-dire pour être utilisée dans les comics. C’est son côté ni trop sérieux, ni trop extravagant, qui sont à la fois ses atouts et son principal défaut.

De ce fait, elle a été créée pour être utilisée dans un cadre ludique mais elle fût utilisée dans des contextes très différents et non adaptés.

Son aspect enfantin, immature, naïf voire puérile nuira à votre texte. C’est simple, elle ne fait pas « pro ». On vous conseille d’utiliser plutôt la police Inkwell si vous souhaitez une police dans le même style à l’allure plus professionnelle. Autre argument en sa défaveur : le fait qu’elle ne comporte rien d’autre comme épaisseurs de corps (gras et italique).

Vous pouvez consulter l’article « What’s so wrong with Comic Sans ? » pour en savoir un peu plus !

Le choix de votre police doit faire sens avec votre document

Gardez à l’esprit que le choix de votre police de caractère participe pleinement à votre identité visuelle. Son choix doit faire sens avec l’image de votre entreprise ou de votre association. Prenons l’exemple d’un cabinet d’avocat, pensez-vous que l’on utilisera une police extravagante avec des couleurs chatoyantes ? Jimmy McGill, le personnage de la série Better Call Saul sur Netflix est avocat et utilise ce procédé pour sa publicité. Mais est-ce que cela inspire confiance et professionnalisme pour un avocat ? Si vous êtes en panne d’inspiration, consultez notre article sur les polices d’écritures que nous utilisons le plus.

Carte de visite Beyond Orléans